Nous, les parents de familles bilingues (voir plurilingues), nous nous posons toujours beaucoup de questions sur le développement langagier de nos enfants. Nous avons tendance à craindre de mal faire (ou de trop faire) et de nuire ainsi au bon développement de nos chérubins. J’ai donc décidé de lancer une série d’entretiens avec des professionnels du multilinguisme. Mon intention est d’éclairer certains points sur le bilinguisme précoce, l’apprentissage des langues et bien d’autres sujets qui tiennent à cœur aux parents soucieux de faire grandir leurs enfants avec plusieurs langues.

famille bilingue

Je commence la série d’entretiens avec la collaboration d’Isabelle Barth – O’Neill de Jeux 2 langues. Isabelle est française, mariée à un irlandais et maman de 2 garçons trilingues en anglais, français et gaélique irlandais. Elle habite en Irlande mais a la chance d’avoir déjà habité dans d’autres pays dont les Pays-Bas et le Canada.Cette passionnée des langues et des échanges culturels a fait des études de Langues et Littératures à l’Université en anglais et en néerlandais. De fil en aiguille, elle s’est spécialisée dans plusieurs domaines parmi lesquels la traduction, l’enseignement, mais également la diffusion des langues, la didactique des langues ou les politiques linguistiques. Actuellement, Isabelle fait des recherches avec l’Université du Luxembourg sur le plurilinguisme des enfants en mobilité. Elle est également la fondatrice de Jeux 2 Langues.

conseils & formation en langues éducation bilingue & plurilingue

Isabelle, peux-tu nous parler un peu de Jeux 2 Langues ?

 

En 2012, j’ai fondé Jeux 2 Langues. D’abord j’ai commencé avec une association irlandaise Bilingual Forum Ireland. Ensuite j’ai continué avec Multilingual Café, un groupe de rencontre dans lequel les parents peuvent venir partager et échanger sur la problématique de l’éducation bilingue. J’ai accompagné Multilingual Café d’un blog qui est suivi par de nombreuses personnes. Il l’est vite apparu que les parents souhaitaient plus et qu’il fallait leur proposer plus. Jeux 2 Langues est apparu comme une nécessité pour permettre aux parents, mais aussi aux éducateurs, enseignants, toute personne qui travaillent avec ou pour des personnes bilingues de comprendre le bilinguisme et son développement chez les enfants.

Jeux 2 Langues propose des conseils, mais également une série d’ateliers. Ils sont offerts en présentiel, mais également en ligne – en fonction de ce que l’on recherche.

 

Selon ton expérience, quels sont les principaux « soucis » qui traversent les familles bilingues (plurilingue) ?

Le principal souci des familles bi- et pluri-lingues est de « faire bien ». Les parents s’inquiètent beaucoup de ce qu’ils transmettent à leurs enfants, et de la manière dont ils le font. La langue ne doit pas être source de conflits, de stress et d’obligation dans la famille et donc avec Jeux 2 Langues, je leur propose des outils pour éviter cela.

 

Comment les parents peuvent aider un enfant qui ne parle pas dans la langue minoritaire ou ne parle pas du tout dans aucune de ses langues ?

C’est intéressant que vous parliez de langue minoritaire, ce terme est en train d’évoluer car aucune langue n’est moins importante qu’une autre.
Pour répondre à votre question, il ne faut surtout pas forcer, mais donner à l’enfant des occasions de parler cette langue. Un enfant a besoin de voir qu’une langue est utile pour la parler. Je donne souvent l’exemple de la marche. Tous les enfants ne commencent pas à marcher au même âge. Ce n’est que quand l’enfant verra qu’il peut être utile de marcher qu’il se mettra debout pour avancer. Et c’est petit à petit qu’il deviendra autonome. Pareil pour une langue que l’on appelle aujourd’hui minoritaire, si l’enfant découvre qu’elle est utile, il aura envie de l’utiliser. Quand les parents aident à marcher en tenant les mains de l’enfant, les parents devront aider l’enfant à parler et utiliser cette langue en utilisant diverses stratégies.

 

Quelle stratégie adopter face à l’école, personnel médical et même membre de la famille qui découragent le bilinguisme chez les enfants et incitent les parents à parler uniquement dans la langue de la communauté ?

La meilleure stratégie dans ce cas est d’aller discuter avec ces personnes. Inutile de leur imposer vos points de vue car ce sont des personnes qui bloquent vis-à-vis du bilinguisme. Posez-leur plutôt des questions du style : pourquoi me dites-vous cela ? Sur quelle étude vous basez-vous pour me dire que ce que je fais est mauvais pour mon enfant ? Comment faire alors pour que mon enfant partage avec ses grands-parents qui vivent dans tel autre pays ? Etc., etc. C’est en leur posant des questions sur leur attitude que vous les ferez réfléchir et qu’ils prendront conscience que le bilinguisme n’est en aucun cas mauvais pour les enfants.

 

Quand faut-il chercher de l’aide d’un professionnel ? Pour quelles raisons ?

Il faut chercher l’aide d’un professionnel quand on se sent seul et démuni, quand on ne sait plus comment faire. Il est important de s’informer, mais surtout de bien choisir les personnes vers lesquelles on se tourne, ainsi que les livres et blogs que l’on lit. Il me paraît difficile de rentrer dans l’éducation des parents, ils peuvent consulter pour avoir des conseils, certes.
Par contre, les éducateurs (enseignants / crèches /groupes de langues / associations diverses) ont vraiment besoin de s’informer pour aider au mieux les enfants bilingues qu’ils ont dans leurs classes ou leurs groupes. Les professionnels peuvent alors entrer en action et permettre un meilleur travail avec ces enfants et des enfants plus heureux et donc capables de se développer en harmonie.

 

Des recommandations finales pour les parents d’enfants bilingues (plurilingues) ? Des lectures recommandées ?

Chaque famille est différente. Il n’existe donc pas de solutions miracles. C’est aussi un peu comme l’alimentation. Dans certaines familles, on mangera plus épicé que dans d’autres. Dans d’autres familles, un enfant adorera les épinards quand les autres enfants n’en voudront pas. C’est pareil avec les langues. Dans une famille cela va fonctionner et pas dans une autres, dans une famille, un enfant apprendra plus vite la langue minoritaire que ses frères et sœur.
Il faut surtout se faire confiance et avancer. Cela retourne à la marche dont je parlais plus haut. Les enfants dans une même fratrie commenceront à marcher à des âges différents. Rien n’est jamais perdu. Il faut juste de la patience, de l’harmonie et ne jamais se fâcher au sujet des langues.
J’aime beaucoup de livre : « Be Bilingual » d’Annika Bourgogne dans lequel elle parle de son expérience personnelle. Les livres de Barbara Abdelilah- Bauer restent des livres assez faciles et surtout sont écrits par une experte dans le domaine du bilinguisme.

 

Je remercie Isabelle d’avoir partagé avec nous tous un peu de son temps et de son expertise sur le domaine du plurilinguisme. Avez-vous des questions à lui poser ? N’hésitez pas à la contacter directement sur son site Jeux 2 Langues !

Abonnez-vous à la LinguaNews !

Gardons le contact et restez informé(e) des nouveautés sur la boutique, des derniers billets sur le blog et des promotions ! 

Inscription complétée . À bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This