Cela fait un bon moment que je voulais faire un billet sur la pédagogie Montessori et l’apprentissage des langues. L’idée est de répondre à des questions que certains d’entre vous m’ont déjà posées en privé. Nous entendons parler de plus en plus des pédagogies alternatives telles que Montessori, Freinet ou Steiner-Waldorf mais nous ne savons pas davantage comment faire profiter à nos loulous des bienfaits de ces pédagogies à la maison, et encore moins, comment s’en servir pour les aider dans l’acquisition du langage et dans l’apprentissage d’une langue. J’ai donc profité de la série d’entretiens avec des professionnels du multilinguisme pour demander l’avis sur ce sujet à Céline Tissot de Semer pour s’épanouir. Elle m’a gentiment fait une place dans son agenda et a accepté de répondre à mes questions.

Bonjour Céline, peux-tu te présenter, présenter ton parcours d’apprentissage et ton projet ?
Celine, Maman de 3 enfants, assistante maternelle depuis 5 ans, j’ai fait le choix de me reconvertir et de me former à différentes techniques de bien être, et éducative, pour accompagner les bébés, les enfants et les parents dans leur quotidien.
Éducatrice Kimochis, Montessori, formée à la Communication Non violente, à la botanique, aux ateliers philo et pratique de l’attention, à la communication gestuelle j’ai à cœur de faire découvrir aux parents, aux professionnels des pratiques innovantes pour respecter le rythme de chacun. Il est important pour moi de prendre conscience que nos enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain, qu’il est important pour eux de grandir confiants en eux, en leur capacité, de connaître leur corps et leur être intérieur. Les parents se sentent parfois démunis face à leur enfant, aussi il est important de se soutenir, c’est pourquoi je propose des outils à mettre en place dès le plus jeune âge. Semer des graines pour que demain nos relations soient plus épanouies, plus dans la relation avec l’autre, dans le partage, dans le lien familial avec moins de stress.

J’ai eu la chance dans mon parcours de croiser le chemin d’Isabelle Filliozat, d’Agnès Dutheil, Céline Alvarez, Isabelle Pelloux, de suivre un atelier avec le Dr Catherine Gueguen sur la bienveillance avec nos enfants et nos ados. Mes lectures continuent d’enrichir mon quotidien pour rester informée, et proposer toujours des outils dans le respect de chacun et d’offrir une palette multiple pour que chacun puisse trouver ce dont il a besoin pour l’accompagner, cela me donne de la joie de Semer pour s’épanouir !

Semer est l’un des fondements pour moi, un peu comme chez le colibri, chacun fait sa part. J’ai envie de faire aussi ma part. Le bien être, l’apprentissage autrement, sont les clefs pour que nos enfants deviennent de jeunes pousses confiantes et bienveillantes.

Et la pédagogie Montessori, en quoi consiste-elle ?

On voit se développer de plus en plus des produits autour de la pédagogie Montessori, sans doute dû à l’intérêt des parents. Des parents désireux d’offrir à leurs enfants des alternatives éducatives qui respectent davantage leurs développement naturel. Mais en quoi consiste vraiment cette pédagogie ?
Cette pédagogie ne se réduit pas aux outil pédagogiques. C’est une pédagogie active, qui signifie que l’élève est acteur de ses apprentissages. À tort et surtout dans la méconnaissance, nous nous focalisons sur le matériel. Cette pédagogie nécessite une remise en question de l’adulte sur sa place et celle qu’il laisse à son enfant ! La pédagogie Montessori permet aux enfants de grandir en ayant confiance en eux, en devenant autonome dans leur quotidien et en se responsabilisant.

Comment peut-on travailler le développement du langage en général en suivant la pédagogie Montessori ?

Le langage commence dès le plus jeune âge pour ne pas dire dès la conception de l’embryon . Il y a toute une progression avec du matériel de langage, les cartes classifiées, les cartes de nomenclature, le vocabulaire du quotidien, des chansons offrant du vocabulaire réel, puis des histoires réelles, des jeux, les lettres rugueuses, l’alphabet mobile, les formes à dessin, la ferme, etc…

Montessori et l’apprentissage d’une langue étrangère

Comment à ton avis peut-on à la maison démarrer l’éveil à une langue étrangère en respectant les préceptes de Maria Montessori ?
Avec les mêmes bases : pas de mise en échec, une difficulté à la fois, pas d’attente de résultat (seul compte le processus), une personne autre pourra mettre en place cette langue (autre que la figure d’attachement) isoler l’erreur, auto-contrôle des outils, laisser à disposition le matériel, des images réelles, etc…

Quel type de matériel pédagogique ou d’activité recommandes-tu pour l’apprentissage d’une langue étrangère chez les enfants ?
Comme pour le français à mon avis : des cartes de nomenclature (1 écriture), la dictée muette, chansons, histoires, mise en situation, la ferme, devinettes, créer des livrets de lecture adaptés, le jeu du je devine avec les sons ou pourquoi pas utiliser les lettres rugueuses avec une couleur différentes pour une autre langue ?
Et surtout, très important dans cette pédagogie : ni récompense, ni note, ni punition, ni félicitation !

Je remercie de nouveau Céline pour nous avoir un peu éclairés sur la pédagogie Montessori pour travailler l’apprentissage d’une deuxième langue à la maison. Je vous invite à découvrir son travail sur sa page web et à la contacter si vous avez besoin d’une accompagnatrice pédagogique bienveillante !

Abonnez-vous à la LinguaNews !

Gardons le contact et restez informé(e) des nouveautés sur la boutique, des derniers billets sur le blog et des promotions ! 

Inscription complétée . À bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This